Les BlaBlas de Nora

07 avril 2013

Suite :)

Hey!

Alala, je prends de plus en plus de retard dans mes posts moi! :O 

C'est triste...mais bon, mercredi j'avais école toute la journée. J'ai voulu le faire samedi mais bon...anniv' de ma maman! 

Voyage en Espagne merveilleux! Famille vraiment sympa, 3 chiens, 2 enfants. -mettrais peut être quelques photos la semaine prochaine ;)-

Bref, maintenant j'espère pouvoir tenir le rythme.

Voici la suite, attendue par mes 2 abonnées. :)

"Il était maintenant 11h05 du matin. 

Alison vient de se rendre compte que c'est l'heure de son RDV chez sa cousine. Elle était bien dans ce parc municipal...les enfants courant gaiement dans les jardins, les papillons voltigeant autour de la fontaine. Un merveilleux déébut de printemps s'annoncait. 

Le fantôme pensa directement a la maison de Lynn en fermant les yeux, tentant de visualiser la maison peinte dans des tons safrans, avec sa magnifique piscine surplombant une terrasse amménagée. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle y était. Elle observa quelques instants l'imposante bâtisse. 

Sur la terrasse, se tenait Lynn, assise sur une chaise, son ordinateur portable sur une table, elle manipulait la souris avec insistance. 

Alison voulut tenter une approche minutieuse pour la surprendre. Malheureusement, les 2 chiens -Chico & Roucky- se mirent à aboyer. En un mouvement brusque, la jeune fille occupée avec son PC se retourna et appercut sa cousine ne comprenant pas les chiens qui lui aboyaient dessus. 

Lynn attrapa Chico par le collier et appela Roucky qui vint immédiatement se poster auprès d'elle. 

D'un geste distrait de la main, Alison la remmercia. Elles ne savaient pas trop quoi dire. 

La plus jeune pris en première la parole.

"-Salut.

-...

-Bon, écoute, si tu me snobe tu peux directement repartir afin d'errer pendant un siècle dans les rues. 

Elles avaient l'impression de revivre la scène de l'église.

Lynn fit demi tour, rentra les chiens dans la maison, puis ferma la baie vitrée. Elle se rassit sur sa chaise, puis fixa a nouveau l'écran, attendant patiemment que sa cousine prenne la parole. 

Pourtant, celle ci n'avait pas l'air décidée. Elle s'autorisa un long et bruyant soupir signifiant son mécontentement. 

Alison ouvrit enfin la bouche.

"-Ouais, salut."

Lynn ne compris pas tout de suite. Répondait elle, a sa première, ou deuxième phrase? Comme si elle lisait dans ses pensées celle qui avait pris la parole quelques secondes plus tôt rectifia:

"-C'est un "salut" genre "bonjour".

-Oh...je n'avais pas encore tilté. Bien, te sens tu enfin prête à me parler?

Elle croisa les jambes et remua les épaules, faisant virevolter ses longs cheveux bruns, ondulés. Elle savait que sa chère cousine avait toujours été jalouse de sa superbe chevelure, dont elle même n'était pas peu fière. 

-Oui, c'est bon...Alors? répondit Alison en s'approchant du PC, qu'as tu trouver qui puisse m'intérésser?

Lynn sourit.

-Eh bien, je ne veux pas te vexer, mais je ne suis pas en train de faire des recherches pour ta petite personne. Il se trouve que je suis en train de parler avec ma meilleure amie sur Facebook. Un problème?

Sans attendre de réponse, elle se remit a pianoter fébrilement sur le clavier afin de rédiger une réponse à son interlocutrice.

Alison eut le sentiment que ses nerfs allaient lacher. Elle inspira doucement afin de se calmer puis reprit la parole:

-Ecoute, je t'ai déjà dit à l'église que j'avais besoin de ton aide pigé? Alors est-ce que TOI, tu es prête à me secourir ou pas? Si c'est le cas je te prierais de bien vouloir quitter Facebook et de lancer des recherches sur les mystérieux phénomènes de Stanley City pour savoir si il y a eu d'autres meurtres dans cette ville. Sinon, retourne à ta discussion palpitante sur les vernis à ongles brillants et je me débrouillerais comme je le pourrais, mais je t'assure que tu le regretteras. Je suis un fantôme ne l'oublies pas. En outre je peux faire vivre a toi et à ta famille des scènes paranormales, qui , je te jure, te laisseront la chair de poule.

Lynn sentit un frisson parcourir ses bras. Elle sait qu'Alison ne plaisante jamais. Consciente de la détresse de celle ci, elle ferme sa fenêtre Facebook en envoyant rapidement un petit mot d'au revoir a sa meilleure amie, et tape dans le moteur de recherche:

"Meurtres Stanley City"

Les résultats s'affichent rapidement. Elle les parcourt des yeux cherchant La perle rare. Soudain elle l'appercoit. Elle clique dessus et la page apparait.

-Hé! Viens voir ca! s'écrie t'elle a Alison, qui, sans perdre une minute s'élance vers elle. 

-Qu'est ce qu'il y a ? Ta trouvé quelque chose?

-Et comment! Ecoute ca:

"Le corps de Sharlène Mc Stofee a été retrouvé, mutilé à l'orée de la forêt. En effet, la victime avait une jambe coupée, et une plaie béante lui cisallait le ventre. La police a crue qu'elle était décédée jusqu'a ce qu'elle ouvre les yeux pour leur dire d'une voix rauque: "C'est un traqueur...". 

La jeune fille a été d'urgence emmenée à l'hôpital le plus proche ou elle y est restée 5 mois. Aujourd'hui, elle est toujours vivante et vit tranquillement avec sa famille toujours à Stanley City. Cependant, il lui reste des traces de son agression:Elle porte une jambe articificielle, elle a une cicatrice longue sur le ventre et depuis cette phrase qu'elle a dite aux policiers, elle ne parle plus."

Le reste de l'article parlait des mises en garde de la police. Lynn lanca un regard a sa cousine, qui, la bouche tremblotante et les bras renfermés sur ses épaules comme pour se protéger, pleurait. 

-La...Cette fille...Elle a dit...Que...C'était un traqueur...Qu'est-ce...que c'est ?

-Je n'en sais rien, soupira Lynn. Mais le mieux à faire c'est d'aller voir cette pauvre fille...et de lui retirer des informations.

-Es tu stupide ou quoi? Tu n'as pas bien lu? Sharlène est muette. Elle ne parle plus ! Capoute! C'est mort en gros, s'écria Alison, se remettant à vue d'oeil de ses émotions. 

-C'est sans compter avec moi ! Des fantômes muets j'en ai eu des tonnes ! Mais j'ai toujours réussi à les refaire parler ! Alors, qu'elle soit morte ou vivante qu'est-ce que ca peut changer ? ajouta Lynn, lui lancant un clin d'oeil.

Alison haussa les épaules, gênée par cette soudaine trace de complicité."

Voilà, j'espère que ca vous a plus. -c'est strange, je finis toujours comme ca Oo- 

Breffons, je vous retrouve la semaine prochaine pour la suite ! ! ! 

Bye...@Mes2AbonnéesFidèlesAuPoste. 

signature_1 (2)

Posté par Nora White à 11:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]


23 mars 2013

Hey! :)

Bonjour à tous/toutes! Bon déjà, je tiens a m'excuser. Mon blog na pas été mis a jour hier car j'ai eu un évenement à fêter. *.*

Je tiens aussi à vous avertir que la semaine prochaine je ne metterais rien. En effet, je pars en Espagne -voyage scolaire- de dimanche soir à jeudi soir. :D -promis je posterais les photos!-

En attendant, voici la suite de mon histoire. :)

"Chapitre 2:

Alison sort de l'église. L'enterrement est terminé depuis quelques minutes. Elle a peur de se retrouver face à face avec Lynn. Elle a horreur de demander de l'aide. Pourtant elle sait que là, ce sera le seul moyen pour elle de s'en sortir. Quelques personnes sortent a leur tour en reniflant bruyamment. Tous se tamponne les yeux d'un air exagéré, pleurant la "pauvre Alison".

Sans savoir pourquoi, celle ci suit ces hommes et femmes jusqu'a leur voiture. Elle les voit s'engouffrer dedans, démarrer et s'éloigner de l'église comme si ils la fuyait. Elle soupire et jette un coup d'oeil vers sa mère. Elise, 43 ans, célibataire, dépréssive -surtout qu'après ce qu'elle vient de vivre, elle va l'être encore plus pense Alison-. Lynn l'accompagne. Elle c'est tout le contraire de sa tante. Calme, gentille, simple. Elle tient la main d'Elise, sereine. Lorsque le fantôme croise son regard elle sent un frisson la parcourir. OK, elle est habituée à voir des esprits, des spectres, mais tout de même, là c'est sa cousine.

-Tata, j'y retourne juste quelques minutes. Tu m'attends? 

-Oui ne t'inquiète pas Lynn, va te confesser un peu. 

Elle la remercie d'un signe de tête et se dirige vers la porte de l'église. En entrant elle appercoit tout de suite, devant le cercueil, sa cousine.

Du moins, son esprit. Alison porte une robe rouge en lambaux vers le bas. Ses cheveux, couleur de blé, si soigneux d'habitude, sont détachés et couverts de boue a quelques endroits. Sa peau, rose et douce, est parsemée de multitudes de plaies ressemblant à des griffures. Lynn en conclue que ce n'est pas un accident et que le fantôme qui se trouve devant elle a terriblement lutté avant de se laisser envahir par la mort. L'adolescente se rapproche  d'Alison.

-Salut, dit elle.

Le fantôme ne lui répond pas. Pire, elle la snobe.

Lynn tourne les talons. Si sa cousine -morte qu'elle na jamais aimé accesoirement- veut faire son intéréssante, très bien. Elle ne lui viendra donc pas en aide. 

Voyant que Lynn est prête à repartir, Alison se ressaisit et décide de faire un effort.

-Attends! ...S'il te plait...

S'il te plait? Lynn a t-elle bien entendu? Surprise, elle se retourne.

-Tu veux bien répéter?

-D'accord ! J'admets que je n'ai jamais été très sympa avec toi mais là...j'ai besoin de ton aide, je t'en prie...répond elle au bord des larmes en s'affalant sur le cercueil.

Amusée pas la situation, Lynn s'asseoit sur l'un des bancs et laisse ses doigts manucurés parcourir le bois.

-En admettant que tu aies besoin de moi,en quoi puis je t'aider? demande t'elle, mine de rien alors qu'elle est limite sure de savoir.

Alison fait les 100 pas en tournant en rond tel un fauve dans sa cage attendant sa viande.

-Je ne sais pas. Normalement, si je suis morte je devrais être aux portes du paradis avec un vieillard qui me demande si je pense que je mérites d'entrer au pays des merveilles non?

-A priori oui, répond Lynn, réprimant un sourire.

-Dans ce cas, pourquoi est-ce que je suis coincée ici? Alors merde, tu vas m'aider oui ou non?

-Oui, oui, calme toi. Je vais essayer.

Elle jette un rapide coup d'oeil a sa montre.

-Oups! Si je ne me dépêche pas un peu ta mère va se demander ce que je fais. Bon, retrouve moi dans une heure à la maison. 

Sans attendre de réponse, Lynn se lève et sort de l'église laissant Alison, les nerfs prêts à exploser.

-Cette fille profite de la situation! Oh, comme je la déteste! 

Malgré ses réticences, et son dégout pour sa cousine, la jeune femme sait qu'elle est la seule a pouvoir l'aider.

Pourtant une sensation -peut être fausse mais elle préférait ne pas l'ignorer- lui indiquait qu'elle regretterait toute le reste de sa vie -en tant que morte- d'être allée à ce rendez vous chez Lynn. 

Haussant les épaules, elle sort de l'église, décidée à se détendre pendant l'heure qui la séparait de son rendez vous."

Voilà, voilà, bon j'admets que je me suis pas trop surpassée -faute de temps désolée-.

Dites moi encore votre avis, j'adore vous lire.

Bonne semaine à vous!

Viva Espana!

signature_1 (1)

Posté par Nora White à 18:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mars 2013

Suite *2*

Bonjour,

Je tiens déjà à préciser que je posterais mes messages les mercredis après midi! L'école ayant reprise, je ne pourrais pas avoir trop de temps mais étant donné que l'on n'a pas école le mercredi après midi ça devrait aller. ;)

Aujourd'hui, attendue par mes deux fidèles abonnées,

Patou Créations et Citronnelle2729

La suite du récit que j'avais publié! :)

Je sais qu'elles avaient adorées, et j'en suis fière. Pour être franche, je n'avais absolument pas prévue de suite. Mais bien obligée par votre envie d'en savoir plus, fidèles abonnées, je vous présente aujourd'hui la suiiiiiite! :D

"Elle s'attendait à pire que ça. Elle s'imaginait ressentir une douleur terrible parcourir dans son corps et être prise d'une soudaine tristesse. Mais non. Elle a l'impression d'être encore vivante. En vie. Il y a quelques jours, être "en vie" lui aurait paru normal. A cet instant présent...non. Tout est quelque peu...brouillé dans sa tête. Son cerveau embrumé, ne parvient pas à se remmémorer exactement ce qu'il s'est passé pour qu'elle soit morte. Elle n'arrive toujours pas à le croire. Elle est morte. Il lui faudra des jours pour s'y habituer. En attendant, elle ouvre les yeux. C'est étrange. Très étrange. Elle met un peu de temps à se rendre compte ou elle est mais en quelques instants elle reconnait cet endroit. C'est l'église de son village. Comment s'appelle t'il déjà ce village? Elle ne sait plus. Elle a beau creuser désespérement dans sa tête, elle ne se souvient pas. Elle décide de laisser ça de côté et s'approche de la lourde porte en bois. Elle tend la main vers la poignée afin de rentrer à l'intérieur de l'église pour comprendre pourquoi elle est ici, mais ressent un pincement au coeur. Elle est déjà venue à cet endroit. Décidée, elle pousse la poignée. A sa plus grande surprise, sa main traverse la poignée ! Interloquée, elle observe son membre puis la porte. Elle inspire. Elle a compris. C'est un...fantôme maintenant qu'elle est morte non? Surement se dit elle. Ne réfléchissant pas deux fois, elle court à travers la porte et s'arrête net. Son regard se fixe sur le cercueil au fond de la salle. Elle avance vers lui.

C'est elle.

Morte. Dans ce magnifique cercueil. Mais morte. Son corps, vidé de toute âme porte une magnifique robe blanche qui lui fait un petit décolleté. Ses cheveux sont détachés, et entre ses mains, il y a un bijou. Elle l'observe mieux. C'est une chaine en argent munie d'une petite croix latine. A l'instant précis ou elle voit cette croix, tout lui revient. Ses souvenirs déferlent dans sa mémoire. Elle se souvient d'elle, petite, adolescente, et le plus important , le soir de sa mort. Cette lutte acharnée qu'elle a menée contre son agresseur. Elle sait enfin qui elle est. Alison, 19 ans, étudiante à la fac en médecine.

Elle ressent une étrange sensation. Comme si son coeur était serré très fort. Elle suffoque. Se retourne. Des personnes. Beaucoup de personnes.

Assis sur des bancs, ils pleurent tous. Sauf un. Disons plutôt Une. Alison l'observe mieux. C'est une jeune fille de 14 ans maximum, aux longs cheveux bruns, bouclés. Elle est muette, calme, et sereine. Elle a de beaux yeux verts brillants et des lèvres roses. Elle porte une robe noir en tissu léger, recouvert par un petit gilet fin noir, lui aussi. Une main est posée sur sa cuisse, l'autre sert celle d'une femme. Celle ci est effondrée. Elle se tamponne les yeux à l'aide d'un mouchoir qui , ne sert pas à grand chose étant donné que les larmes innondent à nouveau son visage agé d'une quarantaine d'année. En la voyant, le fantôme verse une larme. Elle les a toutes les deux reconnues. C'est sa mère. Et la jeune fille à côté c'est sa cousine. Lynn.

 Alison et elle se voyait souvent à cause de leurs mères. Elles ne se parlaient pas beaucoup mais lorsqu'elles le faisaient, on devinait que l'amour entre soi même et sa cousine n'existe peut être pas. La jeune femme a un mouvement de recul. Elle deteste Lynn. Elle n'a jamais aimé ses petites manies de "Miss Parfaite" que sa cousine a depuis ses 6 ans. Mais malgré elle, elle a compris que Lynn était la seule a pouvoir l'aider. Pourquoi? La réponse est relativement simple. Sa cousine lui a raconté lors de leurs rares discussions qu'elle avait un don. Celui de voir les fantômes. Les âmes errantes qui ne savent pourquoi elles sont encore sur Terre. Celles qui ont encore quelque chose à faire, ne l'ayant pas fait durant leur vivant. Lynn, selon ses dires, aiderait justement ces âmes a passé de "l'autre côté".

Alison ne l'avait jamais crue. Jamais. Et en voyant le regard de sa cousine rivé sur elle, tout en étant calme, elle commence à le regretter.

Cette vérité lui faisait mal à admettre mais elle avait compris que seule Lynn pouvait l'aider..."

Voilà, j'espère que ça vous plaira autant que le premier texte.

N'hésitez surtout pas à laisser un petit commentaire sympa, ça fait toujours chaud au coeur en les lisant.

Sur ce, je vous dis Bye, et à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures !

-Non non ca fait baby. =="-

signature_1(1)

 

 

 

Posté par Nora White à 16:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 mars 2013

Hey,

Bon alors déjà, je tiens à remercier les rares abonées, (il n'y en a que 2) de venir lire mes messages que je poste avec espoir d'attirer beaucoup de monde! :3

Aujourd'hui, c'est un texte. Un texte que je viens d'écrire sur une feuille de brouillon. J'espère qu'il vous plaira:

"Le traqueur la cherche. Il sent son parfum de roses. Elle n'est pas loin, il le sait. Il avance en prenant soin de ne pas trahir sa présence en faisant craquer l'une des innombrables branches sur le chemin. Le traqueur écarte un buisson. Elle est là ! Il sent un frisson d'excitation lui parcourir le dos. Il l'observe. Elle est penchée sur une rivière s'abreuvant avec la main. Sa robe, si longue, si rouge, si belle jadis, a maintenant le bas en lambeau et sa couleur sang est à présent couverte de boue. Ses longs cheveux blonds tombent le long de ses épaules nues. Elle a peur, il le sent. Peur? Oui... Ce mot est si beau pour lui. La peur... Il met un pied devant l'autre tachant de ne pas faire de bruit. Sinon, ce serait perdu. Il se ressaisit. Ne pas abandonner. Telle est la règle du traqueur. Il tâte sa hache, comme pour s'assurer qu'elle soit encore là. Oui, elle est là. Il peut passer à l'action. Elle ne s'aperçoit nullement de sa présence. Au contraire, elle soupire. Une larme coule le long de sa joue. Puis une autre, encore une... Le traqueur observe cette scène. Il pourrait faire cesser ce moment d'émotion en se montrant. Oui, il pourrait. Mais il n'a pas envie. Pas encore. Il aime regarder la détresse et l'appel à l'aide silencieux, de sa prochaine victime. Elle essuie ses joues laissant une tracée salée et humide sur ses pommettes. Elle s'assoit et enfouie son visage dans le creux de ses mains. C'est le moment d'intervenir. Le traqueur est impatient. Son cœur bat à toute allure. Il fait un pas. Puis un deuxième. Elle se redresse d'un bond. Elle l'a entendu! Autant se montrer... Elle pousse un faible cri en le voyant. Il avance encore et encore. Elle se lève, et se met à courir très vite. Pour ça, il ne se fait pas de souci. Lui aussi court rapidement. Il la rattrape sans problème. Il pose sa main sur sa bouche pour l'empêcher de parler. Elle lève vers lui des yeux implorants et humectés de larmes. Il sourit. Aucune pitié. Il n'a aucune pitié. Il retire sa main de sa bouche.
            -S'il-vous-plait...Je vous en prie...J'ai une famille...
          Assez entendu. Il lève sa hache. Un dernier «Je vous en supplie» et c'est bon. Il abat son arme tranchante sur elle. Plus aucun bruit. C'est fini. Elle est morte. Il rince sa hache dans la rivière où l'eau devient petit à petit rouge. Il entend des pas précipités. Il se retourne. Des lampes dont le faisceau lumineux traverse l'obscurité se rapprochent de lui.
Il s’éclipse en courant d’un pas sur.
Il l’a rempli à bien sa mission. La tuer. Il l’a laissée pour morte. Bientôt, il entendra les cris des villageois qui découvriront le cadavre. A ce moment là, il saura qu’il a bien agi…"


Je ne savais pas trop comment faire la chute. Alors j'espère que celle que j'ai mis laissera une petite trace de suspens dans votre coeur. :)

Voilà, bonne semaine à tous/toutes. ;)

signature_1

Posté par Nora White à 09:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 février 2013

Hey!

Bon je crois que je désespère. Personne n'est venu sur mon blog a part....roulement de tambours je vous prie...

Patou Créations!


Hé oui, je remercie cette gentille femme d'être venu et d'avoir pris le temps de lire mon premier message. Alors , juste pour elle, pour ne pas décevoir ses attentes, je continue! :D Hé oui, je suis une battante!

WE ARE A CHAMPIONS!

Aujourd'hui, non pas un texte mais....un dessin!

Hé ouais hé hé. Je dessine aussi. C'est ma deuxième passion après l'écriture.Certains disent que je suis douée, je pense que je dessine plutôt bien mais ce n'est pas exceptionnelle! O_o

Voilà, un dessin assez simple -le seul pour aujourd'hui-

Vie de famille 090Vie de famille 091

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.

Passez une bonne semaine et pour tous ceux de mon âge:

Bonnes Vacances! :D

 

signature_1(1)

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Nora White à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 février 2013

~Bonjour Bonjour...~


Bienvenue sur mon Blog: Les BlaBlas de Nora.

C'est mon tout premier blog et j'avoue que je suis un tout petit peu stréssée: Vais-je réussir à le tenir à jour? Aurais-je des abonné(e)s? Serais-je célèbre? -non ça, ça compte pas-

Bref pleins de questions se posent dans ma petite tête d'ado.

Oh bah oui j'en oublie les présentations avec tout ca! :O

Alors mon prénom c'est...bah...appelez moi Nora White. ;)

Je suis une jeune fille pleine de gaïeté et c'est tout.

Je dois vous prévenir illico que j'aime pas le language Kikoulol. è_é

Héhé, je suis spéciale.

Bon alors en gros moi c'est ça:

Gentille, rigolote, un petit peu jalouse, et je m'énerve assez vite.

C'est tout.

Beh, oui je suis pas grandiose non plus. :3

Alors pour mon tout premier post, mon tout premier texte...

-Bah oui, logique-

Je l'ai fait par un joli soir d'hiver. Je m'imaginais pas qu'il me servirait un jour. :D

C'est parti:

Un rêve ? Un cauchemar. Comment ai-je pu me laisser faire par toi ? Comment ai-je pu croire en ton amour insensé ? Comment ai-je pu croire en tes intentions souvent inexpliquées ? Maintenant ce qu’il me reste de toi, c’est une photo. Une seule. Je l’ai longtemps regardée. J’ai tout examiné. Tes pupilles bleues, tes cheveux blonds, ton nez droit, la courbe de tes lèvres ou j’ai si souvent posé les miennes…J’ai regardé devant moi. Le feu qui brulait dans l’âtre de la cheminée. Ses flammes vacillantes dans lesquelles j’aurais tant voulu me laisser bercer par leur chaleur. J’ai pris cette photo que je tenais en main, et je l’ai jetée dans l’âtre.  Elle s’est recroquevillée sur elle-même se laissant dévorer par le feu brulant qui en faisait sa proie. Une larme est tombée, puis une autre.

Pour toi.


Voili voilou, j'espère que ca vous a plu. N'hésitez pas à commenter, j'accepte les critiques. ;3

 

signature_1



 

 

 

Posté par Nora White à 11:48 - Commentaires [5] - Permalien [#]